Mali: le parti présidentiel mécontent du remaniement ministériel

Le Premier ministre malien, Modibo Keïta, lors d'une allocution devant le Parlement, le 8 juin 2015.
© AFP PHOTO / HABIBOU KOUYATE

Au Mali, le Rassemblement pour le Mali (RPM) n'est pas satisfait. Et il le fait savoir. Tout est parti du limogeage du gouvernement du numéro deux du parti, Boukary Tereta, ministre de l'Agriculture, le 16 janvier 2016. Certains membres du parti présidentiel, le RPM, ne sont pas contents de ce limogeage et le font savoir.

Dans un communiqué, le Rassemblement pour le Mali apporte son soutien au ministre de l’Agriculture limogé. « Il a fait du bon boulot », selon ce communiqué, qui en revanche prend seulement acte de la reconduction du Premier ministre, Modibo Keïta, sans le féliciter.

Certains membres du parti du président malien Ibrahim Boubacar Keïta ne sont pas contents de lui et le disent clairement. Les réunions vont se multiplier, préviennent les militants mécontents.

Le ministre de l’Agriculture limogé, Boukary Tereta, n’a jamais caché qu’il voulait que le poste de Premier ministre tombe dans l’escarcelle du parti. Pour y parvenir, il est accusé d’avoir pris la tête d’une fronde contre le Premier ministre, qui n'a la carte d’aucun parti politique malien.

Or, le chef de l’Etat malien a fait totalement confiance à Modibo Keïta, le Premier ministre reconduit, d’où sa colère et sa décision de renvoyer du gouvernement son plus proche collaborateur au sein de son parti. Pour le moment, les rapports de force sont en faveur du président IBK. Mais pour combien de temps encore ?