Bénin: Nicéphore Soglo dénonce le soutien de son parti à Lionel Zinsou

Nicéphore Soglo, président d'honneur de la Renaissance du Bénin.
© AFP

Au Bénin, le soutien apporté par le PRD et la RB, deux partis qui étaient dans l'opposition, au Premier ministre Lionel Zinsou, candidat de l'alliance au pouvoir, pour la présidentielle du 28 février, continue de faire des vagues. Ce jeudi, l'ancien président Nicéphore Soglo a pris la parole pour dénoncer le ralliement de la Renaissance du Bénin au « candidat de la Françafrique ».

La conférence de presse a commencé par la diffusion d'une vidéo qui a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux cette semaine. On y voit un petit extrait d'un discours de Lionel Zinsou en 2011, lors d'un séminaire sur les « valeurs et la mondialisation » devant un parterre d'élus français. Extrait dans lequel il parle des liens économiques entre l'Afrique et l'Europe.

Ensuite, Nicéphore Soglo, président d'honneur de la renaissance du Bénin, a dénoncé le choix de son fils, qui dirige le parti désormais : « Je tiens à affirmer solennellement ici que je ne suis ni partie prenante ni concerné ni engagé par l’alliance de la Renaissance du Bénin avec le FCBE pour soutenir le candidat Lionel Zinsou. »

« Cette alliance est un crime de haute trahison contre l’intérêt supérieur de notre Bénin, considère l'ancien président de la République. Montrons qu’il y a encore des hommes au Bénin, des Amazones au Bénin, qui se retrouvent contre un affront de la recolonisation de notre pays. »

Très attendu sur le nom du candidat qu'il allait soutenir, Nicéphore Soglo n'a pas donné de réponse. Il a affirmé qu'il voyait les uns et les autres.