Ghislaine Dupont et Claude Verlon: le secret défense pas encore levé

Ghislaine Dupont et Claude Verlon, le 30 juillet 2013 lors d'une conférence de presse au Mali.
© RFI/Pierre René-Worms

En France, l'enquête sur l'assassinat de nos collègues tués, fin 2013, au Mali, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, se poursuit. L’ancien juge antiterroriste, Marc Trévidic, avait demandé, il y a plusieurs mois, la déclassification de documents secret défense. La commission consultative sur la levée du secret défense se réunissait ce jeudi à Paris. Jean-Yves Le Drian, le ministre français de la Défense, a promis de suivre la décision de la commission qui doit rendre son avis ces prochains jours.

Cette demande de déclassification a été faite par le juge au mois de mai, pas avant. Et seul le juge peut en faire la demande. Et donc, nous l’avons instruite, cette demande. Maintenant que l’instruction est terminée, nous avons transmis cette demande à la commission de déclassification.
Jean-Yves Le Drian
22-01-2016 - Par Pierre Firtion

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.