Madagascar: visite d’une mission de l’OIF pour préparer le XVIe sommet

Vue générale d'Antananarivo, capitale de Madagascar.
© Getty/ Martin Harvey

Une mission de l’Organisation internationale de la Francophonie était à Madagascar cette semaine pour évaluer l’avancée des travaux pour le prochain sommet qui doit se tenir à Antananarivo en novembre 2016. Il y a quelques semaines encore, aucun chantier n’avait démarré et de nombreux observateurs doutaient même de la tenue du sommet. Mais les autorités malgaches ont tout fait pour rassurer. Le bilan est plutôt positif après cette mission d’évaluation.

C’était un programme chargé cette semaine pour la délégation de l’Organisation de la Francophonie. Réunions, rencontres au sommet et visites sur le terrain, tout a été fait pour montrer que Madagascar est impliqué et bien lancé dans l’organisation du sommet.

C’est en tous les cas le message de Hugues Ratsiferana, président du comité national d’orientation du sommet, lors de la visite du chantier de ce qui sera la vitrine du pays : « Voilà, ça, c’est le village de la Francophonie. Ça va être en fait un complexe où il y a un hôtel de 120 chambres, des appartements, une grande salle d’exposition de 8 000 mètres carrés. Et en plus, il y aura trois salles de cinéma qui vont être installées ici ».

Une délégation rassurée

Au terme de sa visite, la délégation semble rassurée, comme l’explique Jacques Bilodeau, l’ambassadeur de l’OIF spécialiste de l’organisation des sommets : « Un bilan positif pour sûr dans la mesure où, ayant déjà fait la même chose dans d’autres pays qui rencontraient aussi des difficultés d’organisation, le sommet d’Antananarivo est bien engagé en ce qui nous concerne. »

Une autre mission d’évaluation devrait être programmée dans le courant de l’année. Parmi les grands chantiers qu’il faut encore mener, il y aura notamment l’élaboration du contenu du sommet et des grands thèmes qui y seront discutés.