RDC: décès de maître Kamanda, figure de la scène politique

L'une des grandes figures de la scène politique de la RDC a disparu. Gérard Kamanda wa Kamanda, ancien secrétaire général adjoint de l'OUA, qui a précédé l’Union africaine, est décédé jeudi à Kinshasa à l'âge de 74 ans.
© ERIC CABANIS / AFP

L'une des grandes figures de la scène politique de la RDC a disparu. Gérard Kamanda wa Kamanda, ancien secrétaire général adjoint de l'OUA, qui a précédé l’Union africaine, est décédé jeudi à Kinshasa à l'âge de 74 ans. Auteur du livre Le défi africain, Me Kamanda a toujours été présent sur la scène politique congolaise.

C'était l'une des grandes figures du pays. Né le 20 décembre 1942 et avocat de son état, Gérard Kamanda wa Kamanda avait occupé les devants de la scène dès la fin des années 1960 à la sortie de l’université. Fonctionnaire à la présidence de la République, puis secrétaire général adjoint de l'Organisation de l'unité africaine, il avait été plusieurs fois ministre sous le maréchal Mobutu aux Affaires étrangères et à la justice, entre autres.

Membre du comité central du MPR, le parti Etat, au moment du multipartisme au début des années 1990, Gérard Kamanda wa Kamanda et d'autres amis fondent alors le Front commun des nationalistes, un parti politique qui se réclame de la majorité présidentielle. Puis il adhère à l'Union sacrée de l'opposition et allié, avant un nouveau rapprochement avec le président Mobutu.

Il est de ceux qui participent aux négociations en Afrique du Sud lors de la guerre de l'AFDL. Ensuite, c'est l'exil à l'arrivée au pouvoir de Laurent-Désiré Kabila. Rentré au pays quelques années plus tard, Kamanda renoue avec la politique. Il est courtisé par certains animateurs des institutions et participe aux concertations nationales de 2014, mais n'obtient pas de portefeuille dans le gouvernement. Il est décédé chef coutumier des Bakwese, une tribu de l'ancienne province du Bandundu.