Madagascar: le parti présidentiel remporte les sénatoriales

Le président Hery Rajaonarimampianina lors d'une conférence de presse après le vote des députés en faveur de sa destitution, le 26 mai 2015.
© AFP PHOTO/ Tantely ANDRIAMALALA -MADAGASCAR OUT-

A Madagascar, le HVM, le parti du président de la République Hery Rajaonarimampianina, est le grand vainqueur des élections sénatoriales avec 34 sièges sur 42 sénateurs élus. Le pays n'avait plus de Sénat depuis le coup d'Etat de 2009. Maintenant, le président doit encore nommer 21 sénateurs, conformément à la Constitution.

Victoire sans appel pour le HVM, le parti au pouvoir, avec 34 sièges sur 42. Vendredi 22 janvier, la Haute Cour constitutionnelle (HCC) a promulgué les résultats définitifs. Aucune des requêtes d'annulations partielles ou totales n'a été retenue.

Selon Rivo Rakotovao, ministre d'Etat et président du HVM, un Sénat fidèle pourra désormais contrebalancer l'Assemblée nationale qui avait tenté de déstabiliser le pouvoir il y a plusieurs mois.

« Maintenant, nous pensons qu’il y aura une stabilité politique. On peut s’atteler vraiment au développement et à la croissance durable. C’est l’une des conditions pour les bailleurs et les investisseurs privés », a déclaré Rivo Rakotovao.

■ A lire : Sénatoriales à Madagascar: l'opposition conteste les résultats

De son côté, l’opposition critique les résultats et dénonce des fraudes : 21 requêtes avaient été déposées à la HCC pour annuler tout ou partie du scrutin. Elles ont toutes été rejetées.

« Ces élections sénatoriales étaient un holdup politique. C’est dans cet objectif qu’ils ont organisé ces élections, pour rester maître absolu de tout ce qui se passe à Madagascar », a regretté Pierre Houlder, candidat malheureux aux sénatoriales et porte-parole du MAPAR d'Andry Rajoelina.

Toutefois, plus aucun recours n'est possible, l'arrêté de la HCC est définitif. Le président de la République dispose de 15 jours maintenant pour nommer les 21 derniers sénateurs.