Gabon: un tirage au sort pour attribuer 872 logements sociaux

Le président Bongo, au début de sa mandature, avait promis 5000 logements par an aux Gabonais.
© Getty Images/Robert Ross

Le gouvernement a organisé vendredi dernier 22 janvier un tirage au sort pour attribuer 872 logements sociaux construits par l'Etat aux premiers locataires. La demande, pour occuper ces logements est très forte. A huit mois de la prochaine élection présidentielle, ce tirage au sort est une bonne nouvelle pour le président Ali Bongo. Il reste que l'opposition lui rappelle qu'il est encore loin de réaliser sa promesse électorale.

Le tirage au sort a été supervisé par un huissier de justice sous le regard admirateur du ministre de l'Habitat. Désiré Guedon a estimé que ce mode d'attribution exempte le gouvernement d'éventuelles critiques de favoritisme. « Nous voudrions que tous les Gabonais puissent être sur le même pied d’égalité pour accéder au logement. Nous essayons de mettre toutes les personnes sur le même pied d’égalité », a-t-il déclaré.

L'opposition affirme qu'il s'agit d'une simple opération de communication. Pierre André Kombila, prédisent du Front uni de l'opposition pour l'alternance (FUOPA) soutient que sur ce volet, Ali Bongo a échoué : « Le président Bongo, au début de sa mandature, avait promis 5 000 logements par an aux Gabonais, ce qui devait faire à la fin de sa mandature 35 000 logements. Or, s’il offre 800 logements, cela voudrait donc dire que nous sommes en deçà de la promesse faite. Et ceci n’est qu’un échec supplémentaire par rapport à son programme Gabon Emergent ».

Le gouvernement promet l'attribution de plus de 12 000 autres logements dans les prochains mois et reconnaît que la crise du pétrole n'a pas permis de construire les 35 000 logements promis par Ali Bongo.