Union africaine: la présidente Nkosazana Dlamini-Zuma sur le départ?

Entamé en 2012, le mandat Nkosazana Dlamini-Zuma à la présidence de la Commission de l'Union africaine arrive à son terme mi-2016.
© REUTERS/Tiksa Negeri

A la veille de l'arrivée des chefs d'Etat ce weekend pour ce 26e sommet de l'Union africaine, une question, toujours en suspens, occupe les esprits : la présidente de la Commission, qui arrive au terme de son mandat, se représentera-t-elle ou non ? Les rumeurs tendent à dire Nkosazana Dlamini-Zuma devraient se concentrer sur l'Afrique du Sud.

Les ouï-dire affirmant que Nkosazana Dlamini-Zuma ne tentera pas de renouveler son mandat sont de plus en plus persistants dans les couloirs de l'Union africaine, à Addis Abeba.

L'Afrique du Sud plutôt que l'Union africaine

La présidente de la Commission arrivera au terme de son mandat en juillet. Mais selon les diplomates, Nkosazana Dlamini-Zuma regarderait plutôt vers l'Afrique du Sud. L'élection présidentielle de 2019 lui tend les bras. Beaucoup affirment en effet qu'elle est populaire, elle a l'image d'une politique non corrompue. Sans compter qu'elle a le soutien de son ex-mari et actuel président, Jacob Zuma.

Qui pour lui succéder ?

Et les spéculations vont bon train sur son potentiel successeur. Contrairement à la présidence tournante de l'UA, le système de rotation n'existe pas pour la Commission. Mais aucun pays d'Afrique du Nord n'a jamais siégé à la Commission. Les regards se tournent vers l'Algérie, un Etat stable mais également fort au sein de l'organisation. Le nom de Ramtane Lamamra, l'actuel ministre des Affaires étrangères algérien, commence à circuler.