RDC: l’ex-député Vano Kiboko transféré à la prison militaire de Ndolo

La prison civile de Makala à Kinshasa, où était détenu Vano Kiboko avant son transfert.
© AFP PHOTO / JUNIOR D. KANNAH

Le gouvernement congolais confirme le transfert de l'ex-député Vano Kiboko à la prison militaire de Ndolo. Selon le ministre de la Communication Lambert Mendé, cette mesure conservatoire a été prise parce que l'opposant a cherché à créer un mouvement insurrectionnel au sein de la prison civile de Makala. Ses proches voient dans ce transfert une nouvelle forme de répression. Lundi, des photos de Vano Kiboko et d'autres détenus avaient été publiées sur Internet. Elles les montrent en train de suivre l'appel à la prière lancé par l'un des poids lourds de l'opposition, Moïse Katumbi. Le lendemain, l'ancien élu était transféré. Son avocat Me Georges Kapiamba dément le caractère légal de l'opération. Une plainte pour enlèvement devrait même être déposée ce jeudi, fait-il savoir. Vano Kiboko, député national entre 2006 et 2011, s'était opposé à une révision de la Constitution. Il a été incarcéré il y a un an à la prison de Makala, pour incitation à la haine tribale.

Il s’agit tout simplement d’un enlèvement…
Me Georges Kapiamba, avocat de l'ancien député emprisonné Vano Kiboko
28-01-2016