Achat d'armes au Nigeria: arrestation du maréchal Amosun

Des soldats de l'armée nigériane en exercice à Lagos, en octobre 2013.
© AFP PHOTO/ PIUS UTOMI EKPEI

L'ancien chef d'état-major de l'armée de l'air nigériane a été arrêté mercredi 27 janvier  afin d'être entendu dans le cadre d'une affaire de détournement de fonds destinés à la lutte contre Boko Haram, selon une source proche de l'enquête. La Commission sur les crimes économiques et financiers enquête sur le scandale des achats d'armes.

Le maréchal Adesola Amosun est pilote de formation. Avant d'être chef d'état-major de l'armée de l'air, il commandait la flotte présidentielle. Il a été arrêté pour être entendu, selon un responsable de la Commission sur les crimes économiques et financiers cité par l'Agence France-Presse. Il est désormais placé en résidence surveillée à Abuja.

Pour le moment, dix-sept hauts gradés, dont certains encore en activité, se trouvent dans le viseur de la commission qui enquête sur ce scandale qui porte en tout sur deux milliards de dollars. Deux milliards de contrats fictifs d'armement. Des armes et d'autres équipements achetés dans le cadre de la lutte contre Boko Haram ne se seraient parfois jamais matérialisés ou bien se seraient avérés défectueux ou encore auraient été surfacturés. Ces dernières années, l'armée de l'air, qui joue un rôle important dans la lutte contre le groupe jihadiste, a bénéficié de nombreux contrats d'équipement.

Cette affaire a aussi son volet politique puisque, selon le parquet, des fonds détournés ont été redirigés vers le parti de l'ancien président Goodluck Jonathan afin de financer sa dernière campagne présidentielle. Plusieurs grandes figures du PDP ont déjà été inculpées.