Congo: Amnesty International demande la libération de Paulin Makaya

Paulin Makaya a été inculpé par la justice après avoir passé 7 jours en garde à vue pour des faits qui remontent à la manifestation du 20 octobre 2015, à Brazzaville.
© Daddy (pseudonyme), Observateur de RFI et France 24

Amnesty International appelle Brazzaville à libérer Paulin Makaya, un opposant congolais détenu depuis plus de deux mois. Dans un communiqué, l'organisation de défense des droits de l'homme demande au ministère public d'abandonner « toutes les accusations » contre le président d'Unis pour le Congo. Ce dernier est poursuivi pour avoir organisé et participé à une manifestation non autorisée en octobre, ainsi que pour détention illégale d'armes de guerre et complicité d'incendie d'édifices publics. La chronologie des faits donne à penser que Paulin Makaya ne faisait qu'exercer son droit à la liberté d'expression, selon Samira Daoud, du bureau d'Amnesty à Dakar.

C’est au moment où monsieur Makaya se rend chez le procureur qu’il est manu militari arrêté dans le bureau du procureur, rendu au commissariat de Brazzaville. Il y est détenu sept jours sans y être inculpé et sans comparaitre devant un juge.
Samira Daoud
03-02-2016 - Par Michel Arseneault

Thierry Moungalla, porte-parole du gouvernement de Brazzaville, s'inscrit en faux contre le communiqué d'Amnesty International. Les autorités contestent le caractère pacifique du rassemblement que Paulin Makaya a organisé en octobre dernier.