Sénégal: Matteo Renzi discute coopération et migrants avec Macky Sall

C’est la première fois depuis l’indépendance qu’un président du Conseil italien fait le déplacement à Dakar.
© REUTERS/Remo Casilli

Matteo Renzi effectue sa troisième tournée en trois ans sur le continent africain. Le président du Conseil italien est allé au Nigeria et au Ghana avant de passer deux jours au Sénégal et de rencontrer le président Macky Sall. Si les autorités italiennes cherchent à développer les relations économiques avec le pays, il a aussi été question de migrations.

Accolades, franche poignée de main… Macky Sall et Matteo Renzi s’entendent visiblement très bien. Leur tête-à-tête a duré près de quarante minutes. A la sortie, le chef de l’Etat du Sénégal est satisfait. C’est la première fois depuis l’indépendance qu’un président du Conseil italien fait le déplacement à Dakar. 

La coopération entre les deux pays est lancée, notamment pour aider la jeunesse. « La coopération entre l’Italie et le Sénégal va être relancée de fort belle manière, se réjouit Macky Sall. Nous avons passé en revue quelques domaines d’intérêts, surtout pour fixer les jeunes dans le terroir et éviter ainsi l’immigration clandestine, qu’il faut absolument anéantir. »

Matteo Renzi, très à l’aise derrière son pupitre, aborde la question centrale des migrants. Seule la Méditerranée sépare en effet l’Italie et le continent. Il estime que l’Europe n’est pas à la hauteur des attentes de développement du Sénégal et de l’Afrique en général. « Nous sommes prêts à aider, mais nous devons aussi faire quelque chose ici. Cette position, c’est l’erreur de l’Europe, affirme-t-il. Je parle très franchement : ce n’est pas possible dans les moments que nous sommes en train de vivre, je crois que l’Europe doit faire quelque chose en plus pour l’Afrique. »

Aucune annonce concrète de coopération n’a été diffusée, mais Matteo Renzi a annoncé qu’une importante délégation de ministres et de chefs d’entreprise viendrait rapidement au Sénégal.