RDC: Lambert Mende défend la Commission électorale

Un agent de la Céni, à Kinshasa, lors de l'élection présidentielle de 2011.
© AFP PHOTO/ GWENN DUBOURTHOUMIEU

En RDC, le porte-parole du gouvernement met en garde. Lambert Mende est venu défendre la Commission électorale que certaines personnalités ont appelé récemment à publier un calendrier électoral qui respecterait la Constitution. Le porte-parole du gouvernement congolais estime que c'est à la Cour constitutionnelle de juger si un retard dans l'organisation des élections, et notamment de la présidentielle, pose problème.

Je pense qu’il faut laisser à la Cour constitutionnelle le pouvoir de nous dire s’il y a un problème.
Lambert Mende
04-02-2016 - Par Sonia Rolley