RDC: la Monusco continue à se justifier après les propos de M. Ladsous

Patrouille menée par la Monusco à Ntoto.
© MONUSCO/ Lt Col Kuldeep Kumar

En République démocratique du Congo (RDC), deux conférences de presse où il a été question des propos d'Hervé Ladsous, le secrétaire général adjoint de l'ONU en charge des opérations de maintien de la paix... Sur nos antennes, mardi matin, le diplomate français assurait que le problème à l'origine de la suspension de la coopération entre la Monusco et l'armée congolais était réglé. Puisque les deux généraux, accusés par les Nations unies de graves violations des droits de l'homme, faisaient pour l'un, l'objet de poursuites, et pour l'autre, d'une mutation.

Ces propos ont été vertement démentis par le gouvernement d'abord par un communiqué le jour même, puis par une conférence de presse, hier. Ce mercredi 3 février, c'était également le jour de la conférence de presse de la Monusco. Le porte-parole, Prosper-Felix Basse a été assailli de question autour des propos d'Hervé Ladsous. Des phrases qu'il a cependant refusé de commenter, comme à l'issue de la conférence de presse, au micro de Sonia Rolley.

Vous vous focalisez trop sur les individus. C'est une histoire qui est dépassée.
Prosper-Felix Basse, porte-parole de la Monusco
04-02-2016 - Par Sonia Rolley