Togo: des orphelinats pointés du doigt pour maltraitance

Des enfants des rues au Togo.
© DR

Ils accueillent des enfants de rue, des mineurs dont le développement est mis en danger par leur environnement. Mais certains des centres d'accueil du Togo sont devenus des lieux de maltraitance pour les enfants. Un récent audit recommande au gouvernement de fermer les structures défaillantes.

L'audit commandité par le ministère de l'Action sociale et l'Unicef devait évaluer les types de personnel qui gèrent les orphelinats, les services offerts aux enfants et le cadre physique qui les abrite.

Selon l’audit, il y a 142 centres d’accueil au Togo qui ont pris en charge un peu plus de 6 000 enfants vulnérables en 2015. Ces centres appartiennent aux organisations non gouvernementales, à des structures religieuses ou privées ou encore à l'Etat.

Mais certains ont révélé des défaillances dans l’accueil des enfants. « On a vu des serpents dans certains centres, des escaliers qui n’étaient pas du tout sécurisés, des conditions d’hygiène qui n’étaient pas du tout conformes à ce qu’on peut attendre d’un centre d’hébergement, rapporte Stéphane Durin, directeur associé d'Eneis Conseil, le cabinet à l’origine de l'audit. Dans chacun des centres qu’on a pu auditer, il y a des enfants qui nous ont raconté des choses. Il ressort notamment que dans certains centres il y a des sanctions totalement disproportionnées : on va priver des enfants, par exemple, de petit-déjeuner pendant trois mois… »

Fermetures

Des centres d'hébergement contre lesquels il faut prendre des mesures urgentes, assure Bénédicte Gnansa, directrice de l'Assistance à l'enfant en difficulté au ministère de l'Action sociale. « Ces centres-là ce sont des centres où le cadre physique n’assure pas la protection de l’enfant, donc on doit les fermer », estime-t-elle.

Des mesures seront prises, ces enfants seront confiés aux familles élargies si elles sont trouvées ou, précise Bénédicte Gnansa, les enfants iront dans les centres jugés conformes.