Mali: une base de l’ONU attaquée à Tombouctou

Des casques bleus en patrouille à Tombouctou.
© AFP PHOTO / ALOU SISSOKO

Au Mali, une attaque a été signalée ce vendredi matin près de Tombouctou, contre une base armée de l’ONU par des hommes armés. Une fusillade a éclaté sur les lieux. Au moins quatre jihadistes présumés et un militaire malien ont été tués.

Ce vendredi, des coups de feu ont longtemps été entendus dans le secteur où l’attaque s’est déroulée, à Tombouctou. Un secteur qui a été bouclé et dont il était impossible pour les civils d'approcher.

L’armée malienne voulait déloger et neutraliser les terroristes qui étaient retranchés au sein du camp de la Mission de l’ONU : « Nous traquons les terroristes et certains se sont cachés dans les bâtiments », dit un officier de l’armée malienne. Ce camp abritait un contingent nigérien. Un déménagement était en cours, mais sur place il y avait encore du matériel de la Minusma et quelques casques bleus.

Tout a commencé ce vendredi matin au saut du lit, deux présumés jihadistes ont infiltré la ville de Tombouctou, ils se sont dirigés vers le camp qui est un ancien hôtel. Après l’explosion de leur véhicule, ils ont attaqué au mortier le camp en riposte de la Minusma. L’armée malienne, qui est au centre des opérations anti-jihadistes actuellement à Tombouctou, a également perdu un officier, mais de manière accidentelle lorsqu’un blindé de l’armée malienne est tombé sur un mur et le mur est tombé sur cet officier.

Quatre assaillants sont morts dans cette attaque. les faits ont été d'une rare violence comme le raconte ce témoin contacté ce matin par RFI : « A 6 heures 20 ce matin, j’étais sur la route, je partais au fleuve. Arrivé en face du camp de la Minusma, j’ai aperçu devant moi un pick-up gris qui a essayé de forcer le barrage du camp de la Minusma. Donc le véhicule s’est renversé. Quelques minutes après, le véhicule a explosé. Après l’explosion, on a vu des assaillants qui essayaient de s’infiltrer pour entrer dans le camp. On a essayé d’aller voir ce qui se passait.

Les assaillants ont commencé à essayer de tirer sur nous, donc on s’est reculés. Ils étaient d’une dizaine avec deux véhicules. Le premier véhicule a explosé avec deux personnes, mortes sur le coup. Le deuxième véhicule n’est pas arrivé au niveau de l’explosion. Il a fait descendre les assaillants avant. Lors de l’arrivée de la force malienne et des forces étrangères, il y a eu beaucoup d’échanges de tirs entre les assaillants et puis les différentes forces armées ».

A six heures ce matin, il y a eu une forte explosion qui a fait vibrer les maisons.
Mohamed Ibrahim
05-02-2016 - Par Aabla Jounaïdi