RDC: l’opposition exige de la Céni un calendrier électoral

Des militants de la Dynamique de l’opposition réunis en meeting, le 4 février 2016, à Kinshasa, RDC.
© RFI/Sonia Rolley

En République démocratique du Congo, l'opposition appelle, une nouvelle fois, la Céni à publier le calendrier électoral. Un appel qui vient de la Dynamique de l'opposition, l'une des principales plateformes d'opposants en RDC. Les partis de la plateforme avaient lancé un ultimatum à la commission électorale. Ils lui avaient donné jusqu'au 31 janvier pour publier le calendrier des scrutins à venir, mais ça n'a pas été fait. La semaine prochaine, la Céni doit lancer un appel d’offres pour acquérir le matériel nécessaire à la révision du fichier électoral. Et les partis lui demandent d'inclure, dans le cahier des charges, le respect des délais constitutionnels.

Des militants surchauffés, les drapeaux, des insignes et pourtant, la Dynamique de l’opposition assure que la conférence de presse a failli ne pas se tenir. C’est Jean-Lucien Busa, président du Courant des démocrates rénovateurs (CDER) et modérateur de la Dynamique qui explique : « Je voudrais avant toute chose, et au nom de la Dynamique de l’opposition, nous excuser pour ce retard. Le retard a été causé une fois de plus par les ennemis de la démocratie ».

Selon la Dynamique de l’opposition, les services de sécurité auraient appelé les prêtres qui gèrent la salle où se tient la conférence de presse pour expliquer qu’en l’absence d’autorisation de la mairie, cette réunion ne pouvait pas se tenir. Pas de confirmation officielle.

Respecter les délais constitutionnels

« Kabila, ton mandat est fini », chantent les militants dans la salle alors que Jean-Lucien Busa prend la parole : « La Céni est dans la logique du glissement. Ca ne sera pas organisé parce que techniquement, ce n’est pas possible ? Mais non. Y a-t-il une volonté politique oui ou non ? Il n’y a pas de volonté politique. Si vous avez une volonté politique, vous débloquez le moyen ».

Et pour la Dynamique de l’opposition, l’une des manières de montrer cette volonté, c’est d’inclure dans le cahier des charges de l’appel d’offres qui sera lancé pour acquérir le matériel nécessaire à la révision du fichier, le principe de respect des délais constitutionnels.