Présidentielle au Niger: Seyni Oumarou en pleine campagne

Seyni Oumarou, candidat à la présidentielle, au Niger, prévue pour le 21 février 2016.
© AFP

A tout juste deux semaines du premier tour de la présidentielle au Niger, les candidats sont en pleine campagne électorale. Le président Issoufou est en tournée dans le sud du pays, à Dosso. Ses concurrents sont eux aussi partis à la rencontre de l'électorat rural. C'est le cas de Seyni Oumarou, arrivé à la deuxième place lors de la dernière présidentielle en 2011. Le candidat du MNSD-Nassara a tenu un meeting dans le centre du Niger. Son objectif est de rallier le plus de partisans, afin d'éviter la réélection, au premier tour, de Mahamadou Issoufou.

C’est dans un cortège de motos et de véhicules, tous phares allumés, que le candidat du parti Mouvement national pour la société du développement (MNSD-Nassara), Seyni Oumarou, a fait son entrée dans la ville de Konni, première étape de sa campagne, dans le centre du pays.

« Nous avons commencé la tournée avec la région de Tillabéri, ensuite la région de Dosso et aujourd’hui, depuis quelques heures, nous avons donc entamé la même tournée dans la région de Tahoua. Nous sommes très satisfaits de la mobilisation », a-t-il précisé

A ses militants venus l’accueillir, Seyni Oumarou a promis que son parti fera des surprises lors de ces élections.

« Nous avons très bon espoir par rapport à ces élections, contrairement à ce que beaucoup de gens pensent. Inch' Allah, le MNSD fera des surprises. Ce sera un coup " dehors " parce que nous, on va les mettre dehors », a-t-il ajouté.

Cette phrase lancée par Seyni Oumarou a remonté le moral des militants qui se disent déterminés à changer la donne.

« Les gens ont vraiment soif de changement. Les gens veulent qu’il y ait le changement. Ce qu’on a vu ici, on veut que ça se concrétise le jour du vote », a précisé le militant Aboubacar Idrissa.

En début d’après-midi, le cortège du MNSD s’est ébranlé vers la ville de Malbaza, prochaine étape.