Chan 2016: à Kinshasa, le retour gâché des héros congolais

Les joueurs congolais à l'aéroport de Kinshasa, le 8 février 2016.
© JUNIOR KANNAH / AFP

Auréolés de leur sacre lors du Championnat d’Afrique des nations 2016 (Chan), les Congolais sont rentrés lundi 8 février au pays en héros. Un accueil officiel a été organisé à l’aéroport avec le président de l'Assemblée nationale et le ministre des Sports de RDC. Même si l'information était restée confidentielle, aucune annonce ou message à la radio, ils étaient des dizaines de milliers sur la route de l'aéroport à attendre leur équipe. Mais malheureusement, très peu ont pu voir les joueurs ou même la coupe.

L'avion vient tout juste d’atterrir, et le premier des héros acclamé par la foule, c'est l'entraîneur des Léopards, Florent Ibenge. « Ibenge ! Ibenge ! Ibenge ! », scande l’assemblée à la vue du sélectionneur. « C’est une journée merveilleuse pour nous ! C’est vraiment une expression de joie », s’enthousiasme un supporter.

Cohue et bousculade à l'aéroport. Le personnel, les forces de sécurité, tout le monde veut prendre en photo les joueurs qui ont du mal à se frayer un passage. Ils finissent par embarquer dans un camion ouvert sur les côtés. C'est le moment tant attendu. Ils prennent la pose, enchaînent les photos et serrent des mains. Mais le bain de foule n'ira pas au-delà du périmètre de l'aéroport.

On ne comprend pas, la police prive la population de la joie de vivre et de voir la coupe...
Les Kinois ne cachent pas leur déception
09-02-2016 - Par Kamanda Wa Kamanda

Sur ordre de la police, le convoi part en trombe. Presque immédiatement, les supporters frustrés et issus des quartiers populaires entonnent des chants hostiles au chef de l'Etat ainsi qu’au commissaire provincial de la police, le général Kanyama.

Sur la route qui mène au centre-ville, une véritable marée humaine se forme et tente un temps de rattraper le convoi. En vain. « Policiers, Kabila avait dit que si on gagne, vous ne ferez de mal à personne, vous ne dérangerez personne », interpellent des jeunes s'adressant aux forces de l’ordre sur leur passage.


■ Goma attend toujours ses héros

Ils y sont peut-être pour quelque chose dans la victoire de la République démocratique du Congo face au Mali (3-0) en finale du Chan 2016. Les habitants de l'est de la RDC se sont mobilisés. Ils sont nombreux à avoir fait le voyage jusqu'à Kigali en bus pour soutenir leur équipe. Comme les résidents de Goma. La ville a en effet vécu 24 heures de fièvre et de liesse. Malheureusement, les Léopards ne se sont pas rendus à Goma pour faire la fête.

Ça a été une grande déception...
Reportage à Goma
09-02-2016 - Par Jean-Jacques Louarn