Mali: les jeunes et les femmes au coeur des priorités du Pnud

Une jeune fille porte un corbeille de lin, suivie de son petit frère, sous une tempête de sabe, le 3 juin 2015 à Goundam, dans la région de Tombouctou au nord du Mali.
©

La visite de l'administratrice du Programme des Nations unies pour le développement au Mali, Mme Helen Clark, s'est achevée mardi. Elle a été reçue par le Premier ministre malien, en l'absence du président IBK. Stabilisation de la situation au Mali, aides aux femmes et aux jeunes Maliens font partie des préoccupations de la cheffe du Pnud.

Pour l'administratrice du Pnud, il faut notamment deux choses pour assurer la stabilisation du Mali : « d'abord, la consolidation de la paix, qui englobe beaucoup d'aspects, à savoir la reconstruction et la restauration de l'autorité de l'Etat, la question liée à la lutte contre la pauvreté, mais également toutes les questions de sécurité et de développement économique », explique Helen Clark. En outre, poursuit-elle, « il est urgent d'avancer sur le dossier du désarmement, de la démobilisation et de la réinsertion. »

Ce sont surtout les jeunes qui sont enrôlés par les groupes armés. C'est pourquoi, explique Mme Clark, ils ont besoin qu'on leur donne de l'espoir, du travail. Le Pnud soutient des projets pour permettre à plusieurs milliers de jeunes d'avoir un emploi. Les femmes font également partie des priorités de Mme Clark. Et que ce soit à Kidal, Tombouctou, Gao ou dans d'autres localités du Mali, le Pnud s'engage, pour les prochaines années, à poursuivre son oeuvre en faveur des femmes maliennes.