Madagascar: une nouvelle attaque de voleurs de zébus fait six morts

Deux jeunes bergers malgaches surveillent leurs zébus, près d'Ambohitseheno (photo d'archive).
© AFP PHOTO/MARCO LONGARI

A Madagascar, une attaque de voleurs de bétail a fait six morts dont trois civils, mardi 9 février, dans le district de Fort Dauphin. Le sud de l'île est particulièrement touché par ces exactions commises par les dahalos. Mais cette fois, le procédé de l’attaque a changé : les bandits étaient vêtus de l'uniforme des dahalos repentis.

La gendarmerie a qualifié d’ « imposteurs déguisés » les voleurs de zébus qui ont sévi, mardi 9 février, dans le village d'Antsarika, dans le sud de Madagascar.

A 6h du matin, une trentaine d'hommes en combinaison verte, l'uniforme porté par les dahalos repentis, ont surpris les habitants. Avec leurs fusils, ils ont abattu un propriétaire de zébus qui tentait de s'interposer. Ils ont ensuite pris la fuite, avec les bêtes. Les villageois, rejoints par une vingtaine de gendarmes, se sont lancés à leur poursuite. L'affrontement a fait six morts dont trois civils.

Mercredi soir, les gendarmes encerclaient la zone où les voleurs et le troupeau dérobé se sont réfugiés. Trois dahalos ont d'ailleurs été attrapés. Mais la traque continue.

Cette attaque intervient deux mois à peine après la fin de l'opération militaire anti-dahalo qui a duré quatre mois :160 personnes avaient trouvé la mort et 4  000 dahalos s'étaient rendus. Afin d’être reconnaissables par la population, les autorités locales leur ont demandé de revêtir un uniforme vert. Mais sans contrainte légale de le porter et souvent arboré avec fierté, cet habit perd quelque peu de son sens.

Provocation ou vraie stratégie d'attaque, cet assaut déguisé n'en reste pas moins une première dans son genre.