RCA: une partie de campagne avec Faustin Archange Touadéra

Un soutien du candidat Faustin Archange Touadéra, son portrait entre les lèvres, dans le PK5 à Bangui, le 9 février 2016.
© REUTERS/Siegfried Modola

La campagne se poursuit en Centrafrique en vue des élections présidentielles et législatives de ce dimanche. Les deux finalistes de la présidentielle étaient en province ce jeudi. Faustin Archange Touadéra s'est d'abord rendu en province jeudi, accompagné de Martin Ziguélé, qui a été battu au premier au tour alors qu'il était donné grand favori. Une manière de prendre le pouls dans l'arrière-pays.

Martin Ziguélé, ex-candidat au premier tour de la présidentielle et Faustin Touadéra, qui disputera le second tour face à Anicet George Dologuélé, étaient main dans la main jeudi dans l'extrême nord-ouest de la Centrafrique. Le candidat Touadéra est venu voir le chantier qui l'attend si jamais il était élu président.

Les attentes dans l'arrière-pays

Les habitants, eux, ont une longue liste de doléances : « Vous voyez la ville : on a des maisons inachevées et on a besoin d’en construire de nouvelles. Pour l’instant on a beaucoup de problèmes ici à Bocaranga », rapporte l'un d'eux.

« L’école, hôpital, ambulance… Surtout des ambulances pour que les gens de la province puissent venir à l’hôpital. Et même la route n’est pas bonne », indique un autre habitant.

Un autre encore plaide pour une meilleure formation des jeunes. « Encadrer la jeunesse, lui donner une meilleure formation technique. Il n’y a même pas de cybercafé ici », déplore t-il.

Bien conscient de l'ampleur de la tâche qui attend le futur chef de l'Etat, Faustin Touadéra a pu développer son projet de société, notamment à Bocaranga et Paoua, deux villes très difficiles d'accès où il s’est rendu en campagne. « Pour arriver ici à Bocaranga, les routes sont complètement dégradées. C’est un grenier Bocaranga, rappelle-t-il, donc pour relancer l’agriculture, il faut aussi compléter avec les routes et les pistes rurales pour leur permettre une meilleure commercialisation de leurs produits. »

Faustin Touadéra n'aurait jamais pu envisager une victoire dans cette partie du pays sans l'appui de Martin Ziguélé, qui en est originaire. Les élections doivent avoir lieu dimanche.

Meeting à Bangui

Faustin Archange Touadéra est ensuite rentré à Bangui, la capitale, dans l'après-midi pour tenir un meeting dans un quartier favorable à son adversaire Anicet George Dologuélé.

Je ne suis pas un soutien de Touadéra. Moi au premier tour, j'ai voté Désiré Kolingba et je suis venu regarder et écouter ce qui va se dire pour me faire ma propre analyse.
Ecoutez ce reportage dans un fief d'Anicet George Dologuélé
12-02-2016 - Par Pierre Pinto