Côte d’Ivoire: l’écrivain Bernard Dadié reçoit un prix de l’Unesco

Bernard Dadié a reçu le premier prix Jaime-Torres-Bodet de l'Unesco pour l'ensemble de son œuvre, le 11 février 2016 à Abidjan.
© SIA KAMBOU / AFP

A Abidjan, un hommage a été rendu jeudi 11 février à l'écrivain Bernard Dadié. L'homme, qui a récemment célébré son centenaire, a reçu le premier prix Jaime Torres Bodet de l'Unesco pour l'ensemble de son œuvre. Ecrivain reconnu, il a été ministre de la Culture de Félix Houphouët-Boigny de 1977 à 1986, après avoir occupé plusieurs postes dans la haute administration.

Avec notre envoyé spécial à Abidjan, Frédéric Garat

C'est un hommage rendu à la « vivacité de la culture de la Côte d'Ivoire et de l'Afrique », a indiqué Irina Bokova, la directrice générale de l'Unesco lors de la cérémonie au palais de la Culture d'Abidjan.

Se déplaçant en fauteuil roulant, Bernard Dadié, l'auteur du Patron de New York, La ville où nul ne meurt ou du Pagne noir a reçu cette récompense avec gratitude et dignité malgré la fatigue évidente d'un écrivain centenaire.

« Ce Prix dédié à la contribution qu’une œuvre d’homme, tournée vers l’écriture, l’art et la pensée, mais forcément très imparfaite et limitée dans le temps et l’espace, a pu apporter à l’édification commune d’une vie plus juste et fraternelle sur notre planète, me va droit au cœur , a déclaré Bernard Dadié. Ecrire est, pour moi, un désir d'écarter les ténèbres, un désir d'ouvrir à chacun des fenêtres sur le monde ».

Enfin, le ministre de la Culture et de la Francophonie ivoirien, Maurice Bandaman, a rappelé que les œuvres de Bernard Dadié « sont enseignées dans les universités et grandes écoles d'Afrique et d'ailleurs ».