Madagascar: des radios associatives au service de la jeune génération

A Madagascar, il existe plus de 250 stations de radio.
© Wikimedia Commons/Bernard Gagnon

A Madagascar, certaines radios associatives se sont fixées un objectif bien spécifique : éduquer la population grâce à des émissions radiophoniques. Une alternative gratuite à un système éducatif discriminant et défaillant. Ces radios permettent ainsi à une partie de la population souvent exclue des débats politiques de pouvoir s’exprimer librement. Ici, plus d'une personne sur deux a moins de 20 ans. Certaines radios ont donc fait des jeunes leur cœur de cible. Elles proposent des programmes qui leur sont quasi-exclusivement dédiés.  

Avec notre correspondante à Antananarivo, Sarah Tétaud

Haingo Hantamalala est journaliste à la radio Aceem à Antananarivo. Sur cette station, 90% des programmes sont à caractère pédagogique. « Pitik'Afo Paalalan » est une émission interactive. Deux fois par semaine, des professeurs de math, d'histoire et de malgache se relaient à l'antenne pour aborder en profondeur des points de cours de leur matière. « Les étudiants peuvent ainsi poser des questions et recevoir des réponses des professeurs directement par téléphone » explique Haingo.

A Ivato, dans la banlieue de la capitale, Faly, 21 ans, anime une émission hebdomadaire sur Radio Don Bosco, bénévolement depuis trois ans. « L’émission s’intitule « des discussions entre jeunes ». Chaque dimanche, on choisit un thème, explique Faly. Par exemple, pour demain notre thème, c’est les jeunes et la Saint-Valentin. On questionne les jeunes sur ce qu’ils en pensent, ce qu’ils vont faire ».

Foi, sexualité, drogue...

Durant l'émission, un expert du sujet, répond aux questions des auditeurs. Foi, sexualité, drogue : des thèmes souvent moins légers que celui de la Saint-Valentin. « Il y a des thèmes que les jeunes n’osent pas aborder avec leurs parents, mais ils le font pendant l’émission », assure Faly.

Pour la jeune génération malgache, ces radios associatives répondent à un double besoin : des espaces de libre expression et d'apprentissage gratuit.

A Madagascar, les postes radios équipent plus de trois foyers sur quatre, et demeurent la première source d'information des habitants. Avec plus de 250 stations de radio sur son territoire, le pays est considéré comme l'un des leaders du continent africain, en nombre de stations.