Tchad: Déby Itno nomme un Premier ministre pour contrer l’opposition

Le président tchadien, Idriss Déby Itno, a nommé un nouveau Premier ministre.
© AFP PHOTO / STR

Au Tchad, le chef de l'Etat a nommé un nouveau Premier ministre, Pahimi Padacké Albert, en remplacement de Kalzeubé Pahimi Deubet qui a présenté sa démission ce samedi 13 février. Le changement de chef de l'exécutif apparait comme très stratégique de la part du président Idriss Déby Itno, à quelques semaines de la présidentielle prévue le 10 avril prochain.

La stratégie est claire : en décidant de nommer Pahimi Padacké Albert au poste de Premier ministre, Idriss Déby Itno cherche à réduire le nombre de ses adversaires.
Pahimi Padacké Albert s’apprêtait à se présenter contre Idriss Déby Itno à la présidentielle du 10 avril prochain.

Soutenu par bon nombre d’alliés, le nouveau chef de gouvernement est déçu du traitement que leur a réservé le Mouvement patriotique du Salut (MPS), le parti au pouvoir.

→ A (RE)LIRE: Présidentielle au Tchad: Dadnadji s'en prend à l'Union africaine

Originaire du sud-ouest du Tchad le bassin électoral le plus important de tout le pays, Pahimi Padacké Albert aura aussi pour mission de contrer son corégionnaire, le chef de file de l’opposition Saleh Kebzabo, principal adversaire d’Idriss Déby Itno.

En plus de la bataille électorale, le nouveau Premier ministre devrait gérer un front social de plus en plus exigeant, les syndicats ayant prévenu qu’ils n’accepteront plus de retards dans le paiement des salaires, malgré la baisse des cours du pétrole.