Elections en RCA: dans l’attente des résultats, la vie reprend son cours

Des enfants jouent au football dans la cour d'une école utilisée comme centre électoral lors de la présidentielle et des législatives du 14 février 2016 à Bangui, RCA.
© REUTERS/Siegfried Modola

En Centrafrique après des semaines de campagne présidentielle et législatives, la vie a repris son cours. Les élections de dimanche se sont passées dans le calme et sans les manquements qui ont caractérisé le premier tour. Les électeurs, moins nombreux qu'en décembre, attendent maintenant les résultats de leur vote.

Les urnes, procès-verbaux et feuilles de résultat arrivent au centre de traitement des données, un bâtiment sur cour aux allures de fortin, protégé par d’imposants blocs de béton et des mitrailleuses de la Minusca. La quasi-totalité du matériel en provenance des centres de vote de Bangui y est désormais entreposée.

Pour la province, il faudra encore attendre un peu. C’est là en tout cas que les agents de l’ANE, l’Autorité nationale des élections, vont ausculter ces documents. Le chiffre de la participation devrait être connu très vite. On sait déjà qu’elle sera moins forte qu’au premier tour, où 7 électeurs sur 10 s’étaient déplacés.

En ce qui concerne les résultats, ceux des législatives devraient demander du temps, mais ce devrait être plus rapide. Pour ceux de la présidentielle, c'est une question de jours, avancent même certaines sources. Que l’issue du match soit serrée ou que l’écart soit important entre les deux candidats, dans leur QG on assure que les risques de troubles liés à une contestation éventuelle sont faibles.