Berlinale: «Hedi», un film tunisien en lice pour l’Ours d’or

Majd Mastoura et Rym Ben Messaoud dans «Hedi» (Inhebbek Hedi), realisé par Mohamed Ben Attia.
© Berlinale 2016

Le réalisateur Mohamed Ben Attia a réussi de présenter le premier film tunisien en lice pour l’Ours d’or depuis vingt ans. Il faut remonter à 1996 avec « Un été à la Goulette » de Férid Boughedir pour retrouver en compétition une production tunisienne ou même arabe et se déroulant dans le monde arabe. « Hedi » est un premier long métrage coproduit par les réalisateurs belges, les frères Dardenne. Il raconte une histoire d'amour dans la Tunisie post-révolutionnaire.

avec notre envoyée spéciale à Berlin,

Hedi, 25 ans, semble suivre passivement la voie tracée par sa mère toute puissante : son mariage avec la ravissante Khedija aura lieu dans quelques jours. Commercial chez Peugeot, il est chargé par son patron de démarcher des entreprises dans une région balnéaire, alors qu’il ne rêve que de vivre de la bande dessinée. C’est dans son hôtel qu’il tombe amoureux de Rym, une femme libre qui va le révéler à lui-même…

Un bouleversement émotionnel

Le contexte politique n’est évoqué qu’en toile de fond. Mais avec ce premier long métrage, le réalisateur Mohamed Ben Attia, bientôt 40 ans, affirme avoir voulu montrer un bouleversement émotionnel. « Le film parle aussi de la révolution. Il ne parle pas de terrorisme. Le point de départ est une histoire d’amour. Juste après la révolution, on a manqué beaucoup de choses, mais aussi on a manqué aussi beaucoup d’amour. Pour moi, l’histoire d’amour est importante, mais elle est secondaire par rapport à tout ce qui passe autour du personnage puisque cela parle de la révolution politique, mais aussi personnelle. »

Le dilemme de la jeunesse tunisienne

Premier film tunisien projeté à la Berlinale en vingt ans, Hedi montre aussi le dilemme de la jeunesse tunisienne tiraillée entre partir ou rester dans un pays en pleine crise économique.

► Ecouter aussi : Mohamed Ben Attia, le réalisateur de « Hedi » est notre Invité Culture
Le programme du 66e festival du film de Berlin, du 11 au 21 février.