RDC: les militants de la Lucha de Goma confrontés aux policiers

Goma, Nord Kivu, RD Congo : Vue aérienne partielle de la ville de Goma.
© MONUSCO/Michael Ali

Première audience hier, jeudi, au tribunal de Grande istance de Goma dans l'Est de la RDC pour les six militants du mouvement citoyen La Lucha arrêtés dans la nuit du 15 au 16 février à Goma, et poursuivis pour «association de malfaiteurs« et «incitations à la révolte contre les autorités». Leurs avocats contestent ces chefs d'inculpation et ont exigé ce jeudi une confrontation avec les policiers auteurs de l'arrestation.

Selon Me Lumbulumbu, porte-parole du collectif d'avocat de ces militants, cette confrontation doit avoir lieu ce vendredi midi. « L’intérêt pour nous de la comparution de ces policiers c’est de démontrer à la face du tribunal que l’arrestation, d’abord, a été effectuée de manière tout à fait frauduleuse. Ils sont passés arrêter ce militant de nuit : C’était autour de 3 heures, quatre heures du matin. Ils ont escaladé les murs, sans pour autant avoir un mandat de perquisition ! Nous pensons qu’il s’agit d’une arrestation arbitraire » explique à RFI l'avocat.

« Dans les objets, présentés par le ministère public, qui ont été saisis lors de l’arrestation, nous avons constaté [la présence] de rubans ou calicots, sur lesquels les jeunes mettaient des messages pour mobiliser la population pour aller soutenir l’arrivée des Léopards [l'équipe de football] dans la ville de Goma, tout en revendiquant essentiellement la tenue des élections en cette année 2016, ce qui est un droit fondamental. La liberté d’opinion, la liberté d’expression à travers des images, à travers des écrits, c’est une liberté qui est consacrée par l’article 23 de la constitution » assène l'avocat selon lequel les prévenus, jusque-là en garde à vue, ont été placés en détention provisoire.

L'opposant Vital Kamerhe a réagi à ces arrestations et dénonce un réglement de compte contre la Lucha. « C'est très grave pour notre jeunesse » déclare Vital Kamerhe qui dit attendre une « réaction très énergique de la communauté internationale ».