Congo-B: Sassou-Nguesso officialise sa candidature à la présidentielle

Le président congolais Denis Sassou-Nguesso s'adresse aux médias après avoir voté le 25 octobre à Brazzaville sur le référendum constitutionnel (Photo d'illustration).
© AFP

Le président congolais Denis Sassou-Nguesso, investi candidat à la présidentielle du 20 mars par sa formation politique, le Parti congolais du travail (PCT), a officialisé sa candidature vendredi dans la banlieue nord de Brazzaville au cours d'un dialogue avec des jeunes. Il fera face à une dizaine de challengers. L’opération de dépôt de candidatures s’achève ce samedi.

Vendredi, le soleil était bien au rendez-vous à Brazzaville. Sur la deuxième sortie nord, tous les véhicules ou presque ont pris la direction la banlieue de Kintélé. Des milliers de militants sont allés assister au lancement, par le président Denis Sassou-Nguesso, des travaux de construction d'une université qui portera son nom.

Après ce geste, le cortège qui transportait s'est immobilisé sur le site qui a abrité les derniers Jeux africains. Au cours d'un échange avec les jeunes dans une salle pleine, une demoiselle lui a posé la question de savoir s'il sera candidat à sa propre succession, le président Sassou-Nguesso a répondu sans balbutier.

« Chers amis, je crois que vous avez suivi toutes mes réponses et à chaque fois, je disais nous allons, nous allons (...). Et donc, je dis : bien sûr je suis candidat », a-t-il déclaré.

Le 20 mars, le candidat Sassou-Nguesso, présenté comme favori par certains observateurs, sera face à une dizaine de challengers dont ses anciens ministres et l'ancien chef d'état-major, le général Jean-Marie Michel Mokoko. Ce samedi marque la fin de dépôt de candidatures.