Elections en RCA: les habitants suivent le dépouillement en direct

Préparation d'un bureau de vote à Bangui pour la présidentielle et les législatives en RCA, le 14 février 2016.
© REUTERS/Siegfried Modola

En Centrafrique, l'Autorité nationale des élections égrène inlassablement les résultats partiels du second tour de l'élection présidentielle et du premier tour des législatives. Tous les jours à la même heure, les habitants ont les oreilles vissées sur leur poste de radio.

Le rituel prend place tous les jours vers 13 heures. Bangui se met en pause lorsque débute la lente énumération des résultats des élections. Dans le quartier Ouango, Adolphe, entouré de ses voisins, est assis sur une chaise en bois. Sur la table, deux téléphones réglés sur les radios nationales. Loin de lasser les Centrafricains, ce mode de diffusion des résultats fait l'unanimité.

« On fait ça pour éviter les contestations des résultats. Ça rassure les populations. C’est bureau de vote par bureau de vote. Ça me rassure, ce n’est pas mon candidat qui est en tête, mais ça me rassure parce que c’est honnête », justifie Adolphe.

→ A (RE)LIRE : Dologuélé-Touadéra: deux hommes du sérail pour la présidence en RCA

Zamer Lefort est un habitant du quartier. Clairement en faveur de Faustin Touadéra, son choix est mûrement réfléchi. « J’ai vu les deux aux affaires. Je sais que Touadéra a mieux géré que Anicet Georges Dologuélé. On veut travailler, on veut vivre. On ne veut plus perdre nos frères et sœurs, nos fils. C’est la voie démocratique avec les urnes », ajoute-t-il.

Ces petits groupes amassés autour de postes de radio ne sont pas près de se disperser. Et pour cause, les résultats complets ne sont pas attendus avant le milieu de la semaine prochaine.