Sénégal: le pouvoir dit « oui » au référendum sur la Constitution

Le président sénégalais Macky Sall.
© AFP PHOTO / THOMAS SAMSON

Au Sénégal, la campagne en vue du référendum sur la Constitution a commencé. Le Secrétariat exécutif national (SEN) du parti au pouvoir, l'Alliance pour la République (APR), a appelé les Sénégalais à voter « oui » au futur scrutin portant sur la réforme constitutionnelle. En réponse, une partie de la société civile a milité pour le « non » au référendum, prévu pour le 20 mars prochain.

Les membres du Secrétariat exécutif national de l'Alliance pour la République se rangent derrière le choix du président et chef de leur parti, Macky Sall. Ils appellent les Sénégalais à voter massivement en faveur du « oui ».

Seydou Gueye, porte-parole de l'APR : « Le Secrétariat exécutif national de l’Alliance pour la République appelle les Sénégalais à voter massivement "oui" aux propositions innovantes faites par le président Sall. »

Le président sénégalais a suivi les conclusions du Conseil constitutionnel en décidant de poursuivre son mandat jusqu'en 2019. Les ténors du parti APR affirment qu’il a eu raison, même si c'est une décision prise « la mort dans l'âme ».

Macky Sall a renoncé à son engagement

Plusieurs organisations dont Amnesty International et la Rencontre africaine pour la défense des droits de l'homme (Raddho) ont également fait part de leur position. Les conclusions du Conseil constitutionnel ne sont qu'un simple avis. Pour elles, le président a donc renoncé à son engagement.

En réponse, ces organisations appellent les Sénégalais à voter en faveur du « non » lors du référendum. « Le "non" montrera que les Sénégalais désavouent aujourd’hui les autorités de la République qui ont choisi de renoncer à l’engagement auquel elles avaient souscrit », a déclaré Aboubacry Mbodj, secrétaire général de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l'homme.

Il reste un mois jour pour jour aux tenants du « oui » et aux partisans du « non » pour battre campagne avant la tenue du référendum du 20 mars prochain.