Côte d'Ivoire: deux morts dans une mutinerie, dont un caïd bien connu

La police ivoirienne quitte la Maca après la mutinerie meurtrière, le 20 janvier 2016, à Abidjan.
© SIA-KAMBOU / AFP

En Côte d'Ivoire, une mutinerie a eu lieu samedi à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (Maca). Menée par « Yacou le Chinois », un détenu connu pour faire la loi dans la prison, elle a fait au moins deux morts et plusieurs blessés.

Samedi matin aux environs de 8h, des prisonniers armés de kalachnikovs ont attaqué les postes des gardes pénitentiaires. Les détenus s’insurgeaient après une opération de démantèlement d'un réseau de trafic de drogue au sein de la prison et la tentative de transfèrement d'un des leurs, un caïd dénommé « Yacou le Chinois », habitué du milieu carcéral, et qui régnait en maître à la Maca.

Selon Koffi Konan, secrétaire général du syndicat pénitencier de Côte d'Ivoire, les gardes, sous équipés depuis plusieurs années déjà, n'ont pas pu faire face à la puissance de feu des prisonniers. Il a donc fallu l'intervention des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI). « Suite au démantèlement d’un des réseaux de drogue ficelés par Yacou le Chinois, les détenus sont sortis avec des armes parce que la drogue n’a pas pu accéder à l’établissement, et donc ils ont sorti des kalach’, des AK-47 et ont commencé à tirer sur les agents. Depuis 2011, les agents ne sont plus dotés d’armes. Les détenus ont pris une part considérable dans la gestion de l’établissement », a-t-il déclaré.

Le bilan établi fait état d'un mort parmi les gardes pénitentiaires et neuf blessés, dont certains dans des situations critiques. Chez les détenus, on note au moins la mort de « Yacou le Chinois ». Son corps gisait dans une mare de sang dans la cour de la prison. Il y a également plusieurs blessés.

La situation était sous contrôle un peu plus tard dans la journée. Environ une centaine de membres des forces de sécurité ont encerclé les détenus rassemblés dans la cour de la prison. Cinq kalachnikovs ont été saisies auprès de la garde rapprochée de « Yacou le Chinois ».