Congo-Brazzaville: Denis Sassou-Nguesso justifie sa longévité

Denis Sassou-Nguesso, le président du Congo-Brazzaville.
© Wikimedia

Après l'officialisation de sa candidature au scrutin présidentiel du 20 mars prochain, le chef de l'Etat congolais, Denis Sassou-Nguesso, s'est expliqué mardi 23 février sur son bien-fondé et les raisons de sa longévité au pouvoir. L'homme, qui cumule plus de 30 ans à la tête du pays, s'est confié aux journalistes en marge de la visite du vaste chantier d'un hôpital général à Kinkala, capitale du département du Pool, au sud du pays.

Pour le président Denis Sassou-Nguesso, sa longévité au pouvoir est loin d'être un cas unique. Il estime qu'elle émane de la volonté du peuple et rejette les critiques souvent formulées par les pays étrangers. « Bon, on les écoute. Je ne sais pas si on peut parler de démocratie en dehors de la volonté du peuple. L'extérieur ! Je ne sais si ceux qui parlent de l'Afrique connaissent l'Afrique. Il faut qu'ils viennent ici. Mais, ils ne connaissent pas l'Afrique. Je crois qu'aux Etats-Unis, en France et ailleurs, on a vu des chefs d'Etat rester longtemps au pouvoir. Le général de Gaulle est resté longtemps au pouvoir », a-t-il déclaré.

Candidat à sa propre succession, le président Sassou-Nguesso, qui va fêter ses 73 ans cette année, brigue un troisième mandat consécutif. Il ne semble pas craindre les neuf adversaires qui lui feront face lors du scrutin du 20 mars : « En ce qui nous concerne, c'est le peuple qui décidera. Nous sommes confiants, c'est la relation que nous entretenons avec notre peuple qui nous guide », a affirmé le président sortant.

La Cour constitutionnelle devrait prochainement rendre publique la liste validée des candidats à la présidentielle du 20 mars.

→ A (RE)LIRE : Congo-Brazzaville: Denis Sassou-Nguesso en dix dates