Election au Bénin: la Plateforme électorale dénonce l'opacité du CNT

Distribution de cartes d'électeur pour l'élection présidentielle béninoise en 2011.
© AFP/Fiacre Vidjingninou

Au Bénin, alors que la campagne pour la présidentielle du 6 mars bat son plein, beaucoup d'électeurs attendent leurs cartes pour voter. Pour le moment, elles ont été distribuées dans 4 départements sur 12. Pour le département des Collines, elles ont été convoyées ce mardi 23 février. La Plateforme électorale des organisations de la société civile du Bénin a tenu une conférence de presse le même jour, dénonçant un processus opaque.

Pour obtenir des informations, les membres de la Plateforme électorale des organisations de la société civile du Bénin se sont rendus ce mardi au Centre national de traitement (CNT), la structure qui produit et distribue les cartes, pour obtenir des informations. Ils en sont ressortis inquiets, explique Gustave Assah, son vice-président. « On a entendu des choses qui ne nous ont pas fait plaisir, regrette-t-il. C’est un problème de logistique, c’était des machines qui ne travaillaient pas et tout ceci a été corrigé. Mais si tout ceci a été corrigé, à quel taux de production on va être confrontés ? Le CNT n’a pas pu nous dire exactement combien de cartes vont sortir par jour ».

→ A (RE)LIRE : Elections au Bénin: retard dans la distribution des cartes d’électeurs

Or, selon la Plateforme, 1,3 million de cartes restent à imprimer. La promesse du CNT de toutes les livrer au plus tard le 5 mars, veille du premier tour, sera-t-elle tenue ? Elle veut un chronogramme précis. « Nous avons cherché à avoir le chronogramme, explique Julien Oussou, son coordonnateur. Il n’est pas disponible. Donc, il y a lieu que les autorités travaillent pour multiplier les effectifs et le matériel afin d’accélérer la production. Imaginons que deux départements soient informés à la dernière minute qu’ils ne recevront pas la nouvelle carte et que pour eux il faut aller chercher les anciennes cartes. Ce sera suffisamment tard pour que les gens rentrent en position d’aller chercher leur carte ».

→ Lire aussi : Election présidentielle au Bénin: 36 candidatures validées

La Plateforme demande aussi à tous les agents distributeurs de se remettre au travail, maintenant qu'ils ont obtenu l'augmentation de leur taux journalier : de 1 000 à 2 500 francs CFA par jour (1,52 euros à 3,80 euros). Pour rappel, la Cour constitutionnelle a décidé que ceux qui n'auraient pas la nouvelle carte d'électeur pourraient voter avec celles utilisées pour les législatives d'avril 2015.