Elections au Niger: l'opposition remet en cause le travail de la Céni

Le président de la Commission électorale indépendante (Céni), Ibrahim Boubé, dévoile les premiers résultats partiels, le 25 février à Niamey.
© ISSOUF SANOGO / AFP

La Céni est encore dans le collimateur de l'opposition. Les quatre candidats Amadou Boubacar Cissé, Hama Amadou, Seyni Omarou et Mahamane Ousmane, leaders de la Copa, la coalition pour l'alternance 2016, sont revenus jeudi à la charge contre la commission électorale, après l'avoir déjà accusée en milieu de semaine de complicité avec le pouvoir. Au vu des multiples dysfonctionnements qu'ils dénoncent, ils préviennent qu'ils se réservent le droit de rejeter l'intégralité des résultats de la présidentielle et des législatives.

Un des reproches de l'opposition, c'est de voir la Céni diffuser des résultats qui ne sont pas en adéquation, dit-elle, avec ceux mentionnés sur les procès-verbaux. Et pour en apporter la preuve, elle promet de diffuser ce vendredi des exemples concrets. L'opposition demande aussi la suspension du site internet de la Céni, qui aurait dû, selon elle, diffuser les résultats bureau par bureau.

Ousseïni Salatou, porte-parole de la Copa 2016. « La Copa 2016 marque son inquiétude par rapport au site de la Céni, qui ne remplit pas les conditions fixées d’un commun accord entre la Céni, les partenaires techniques et les partis politiques. Ce site sert d’organe de propagande au profit du candidat Issoufou Mahamadou pour préparer les esprits à son machiavélique dessein d’usurpation du pouvoir par des voies frauduleuses et illégales. »

Le site internet est conforme à ce qui était prévu explique en réponse Ibrahim Boubé, président de la Céni. « Nous n’avons jamais pris l’engagement de publier les résultats bureau par bureau en temps réel. Nous avons pris l’engagement de publier les résultats bureau par bureau trois jours, 72h après la publication des résultats globaux provisoires. Tout le monde sait qu’il est matériellement impossible de publier en temps réel les résultats bureau par bureau. »

Accusé de publier des chiffres qu'il n'a pas vérifiés, le président de la Céni assure
qu'il ne peut y avoir de falsification entre les bureaux et le niveau central.

En attendant, suite à des retards dans la transmission des résultats de plusieurs communes, la proclamation des résultats de la présidentielle et des législatives prévue jeudi a finalement été reportée. Elle aura lieu ce vendredi assure le président de la Céni.

Au vu des chiffres donnés jusque-là par la commission électorale, le président Issoufou arrive en tête, suivi des deux opposants Hama Amadou, et Seyni Oumarou. La question est de savoir s’il y aura un seul tour comme le clame déjà le camp présidentiel ou deux comme l’assure l’opposition.