Droits humains: Madagascar épinglé par Amnesty international

La gouvernance de Hery Rajaonarimampianina et de son administration est épinglée par le dernier rapport d'Amnesty international.
© AFP PHOTO/RIJASOLO

Amnesty International vient de publier son rapport annuel sur la situation des droits humains dans le monde. Pour ce qui est du cas de Madagascar, le bilan est accablant : le pays n'a connu aucune amélioration en matière de droits de l'Homme depuis ces deux dernières années. Selon la société civile, la situation a même empiré.  

Sans détour, le rapport annuel d'Amnesty International liste les exactions commises par le régime du président Rajaonarimampianina : « Exécutions extrajudiciaires contre des voleurs présumés de bétail, actes d'intimidation à l'encontre des journalistes, des étudiants et des militants écologistes, recours excessif à la force, ... ». Le tout, sur fond d'impunité quasi-totale.

Andrianirainy Rasamoely, président des associations pour la défense des droits Humains à Madagascar, confirme la teneur du rapport. « L’Etat malgache, les agents de l’Etat en particulier, sont les premiers à bafouer les droits humains à Madagascar. Ceux qui sont responsables de l’application des lois… Ils pillent, ils volent, ils exécutent, des fois sans raison… des gens, des témoins… Mais on a peur de dénoncer parce que les représailles sont dures ».

Dans la Grande île, 92% de la population vit avec moins de 2 dollars par jour. Pour le défenseur des droits humains, pauvreté et mauvaise gouvernance ont détérioré la situation. « [C’est] pire qu’avant ! Les élèves préfèrent voler des bœufs ou rester à la maison plutôt que d’aller à l’école parce qu’il n’y a aucun rapport entre l’école et les activités socio-économiques. Ça ne sert à rien d’y aller ! Pour aboutir à quoi ?? C’est un fiasco ! »

Un fiasco, imputable notamment à l'instabilité politique de l'année 2015. Le rapport ne manque pas de rappeler l'épisode du vote des députés en faveur de la destitution du Président de la République. Ce dernier en avait tout simplement rejeté le résultat.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.