Le président turc entame une tournée en Afrique de l'Ouest

Reccep Tayyip Erdogan à Ankara, le 11 juin 2015.
© REUTERS/Umit Bektas

Le président turc Recep Tayyip Erdogan débute dimanche 28 février un voyage de cinq jours en Afrique. Après avoir effectué une visite en Afrique de l'Est l'année dernière et au Sénégal en janvier, le chef de l'Etat turc se rendra cette fois-ci dans quatre pays de la Cédéao. Un voyage placé sur le signe de l'économie et des investissements, que la Turquie voudrait bien voir se multiplier sur le continent africain.

Avec notre correspondant à Istanbul,  Alexandre Billette

Alors que la Turquie est en crise avec la plupart de ses voisins, Ankara cherche désespérément de nouveaux partenaires. Et notamment, dans le viseur du président Erdogan : l'Afrique.

Les échanges avec le continent sont certes limités, à peine 20 milliards d'euros, mais ils ont été décuplés depuis dix ans. Lors de ce voyage en Côte d'Ivoire, au Ghana, au Nigeria et en Guinée, Recep Tayyip Erdogan va tenter de se démarquer face, notamment, aux concurrents européens et chinois. Objectifs : décrocher des marchés, mais également développer l'influence de la Turquie dans la région.

Ankara a déjà ouvert des écoles, des mosquées, des centres culturels ces dernières années et le pays a triplé le nombre de ses ambassades sur le continent. La compagnie aérienne nationale Turkish Airlines multiplie les nouvelles routes à destination des capitales africaines.

Insuffisant aux yeux de la diplomatie turque : le président Erdogan sera accompagné de plus de 150 hommes d'affaires turcs lors de sa tournée ouest-africaine.