[En images] Afrique du Sud: le parc Kruger particulièrement touché par la sécheresse

Un calao leucomèle, dans le parc Kruger, en Afrique du Sud.
© RFI/Elisa Drago

En Afrique du Sud, la sécheresse continue. La région australe connaît l'une des pires sécheresses depuis vingt ans. L'agriculture et les réserves d'eau sont très affectées et, dans certains villages, les robinets sont à sec. Ceci étant, la sécheresse affecte également les animaux, notamment dans les réserves nationales.

Le Parc Kruger - le plus important parc national du pays - n'a reçu que la moitié des pluies annuelles et a subi ainsi de plein fouet les conséquences. Le niveau d'eau dans les rivières est bas et la végétation commence à se raréfier.

Selon les responsables du parc, la mortalité animale n'a pas encore augmenté, mais cela ne saurait tarder. Les premiers touchés seront les herbivores, car moins d'eau, veut dire moins d'herbes et de feuilles sur les arbres pour se nourrir.

Joint par RFI, Isaac Smit, responsable du parc, souligne qu’il y a toujours des perdants et des gagnants.

« Il y a des animaux, par exemple les hippopotames, les buffles, les phacochères ou les antilopes qui sont très sensibles à la sécheresse et qui seront les premiers à être en mauvaises conditions physiques et à mourir. Mais il y a également des espèces qui profitent de la sécheresse. C’est le cas de tous les carnivores, comme les lions, les hyènes. Les lions, par exemple, sont très opportunistes. Pendant une sécheresse, ils vont pouvoir se nourrir des animaux morts de faim et ce sera également plus facile pour eux de chasser leurs proies qui sont en mauvais état physique. Il y a donc plus de nourriture disponible », souligne-t-il.

Isaac Smit ajoute que la rareté de l'eau fait que certains animaux s’entretuent et cite l’exemple des hippopotames - très territoriaux - qui ont du mal à vivre les uns sur les autres dans les points d'eau. Il souligne par ailleurs que la sécheresse et la mortalité animale sont également une façon de s'autoréguler pour qu'il n'y ait pas de surpopulation.

Pour afficher le diaporama sur vos smartphones et tablettes : cliquez ici

Cliquez pour afficher le diaporama:
© RFI/Elisa Drago