Visite d'Erdogan en Côte d'Ivoire: le président turc en quête d'investissements

Le président ivoirien Alassane Ouattara (D) a accueilli son homologue turc (G) sur le tarmac de l'aéroport d'Abidjian.
© REUTERS/Luc Gnago

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, est à Abidjan depuis dimanche. Il entame une visite officielle de 48h en Côte d'Ivoire. Cette visite est la première d'un président turc sur le sol ivoirien. Un voyage placé sur le signe de l'économie et des investissements.

Initialement prévu pour 15h, c'est finalement à 19h, heure locale, que l'avion présidentiel turc a atterri à l'aéroport Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan. Le président Erdogan et son épouse ont été accueillis par le couple présidentiel ivoirien.

Cette première visite officielle du président Erdogan en Côte d'Ivoire intervient presqu'un an après celle du chef de l'Etat ivoirien, Alassane Ouattara qui a séjourné à Ankara, la capitale turque, en mars 2015. Le président Ouattara avait alors émis le souhait de « tripler le volume des échanges pour atteindre le milliard de dollars à l'horizon 2019-2020 ».

La Côte d'Ivoire est le premier partenaire économique de la Turquie en Afrique subsaharienne francophone et le troisième sur l'ensemble de l'Afrique subsaharienne. Pour cette visite donc, une très forte délégation d'hommes d'affaires turcs a effectué le déplacement avec le président Erdogan.

Plusieurs accords bilatéraux sont annoncés. Il faut donc s'attendre à une augmentation conséquente des échanges commerciaux entre les deux pays. Il y aura certainement une croissance des implantations d'entreprise turcs en Côte d'Ivoire.

Déjà en 2015, huit accords de coopération portant sur les domaines de la diplomatie, l'éducation, le tourisme et la formation militaire avaient été signés à l'occasion de la visite du président Ouattara.

Ce passage du président Erodgan, la première étape d'une tournée ouest-africaine, sera l'occasion pour la Turquie décrocher des marchés, mais également développer son influence dans la région.