Afrique du Sud: inquiétudes sur les moyens et l'état de l'armée

Des soldats dans le camp d'entraînement de Lohatla, près de Kimberley, le 19 octobre 2015.
© GIANLUIGI GUERCIA / AFP

Après l'annonce surprise par Jacob Zuma d'un retrait des soldats sud-africains déployés depuis 2008 au Darfour mercredi dernier, les analystes s'inquiètent de l'état de l'armée sud-africaine. Des coupes budgétaires importantes dans le secteur de la défense sont prévues pour les trois prochaines années, ce qui pourrait remettre en cause d'autres missions de maintien de la paix.

L'annonce du retrait des troupes sud-africaines déployées au Darfour a donné lieu à de multiples spéculations. Même si la présidence ne l'a pas confirmé officiellement, la principale raison semble budgétaire.

Même si les forces militaires sud-africaines comptent parmi les meilleures d'Afrique, les restrictions budgétaires drastiques appliquées depuis 20 ans les ont énormément affaiblies. Un bilan stratégique sur l'état de l'armée publié il y a deux ans, mettait en évidence « le déclin » des forces sud-africaines, en termes d'équipement et de budget.

Ce rapport indiquait que pour maintenir ses ambitions militaires et diplomatiques, ou simplement pour protéger correctement son territoire, l'Afrique du Sud devrait doubler son budget militaire d'ici 2030.

Sauf que deux ans plus tard, ces recommandations ne semblent pas encore avoir été intégrées dans les prévisions du ministère de la Défense. Au contraire, de nouvelles coupes budgétaires sont annoncées pour les trois années à venir.

L'armée sud-africaine est déjà en retard sur la modernisation de ses équipements. Le renouvellement de sa flotte aérienne serait notamment en retard de 20% par rapport aux prévisions initiales. Les avions sont pourtant nécessaires pour un déploiement rapide de troupes et de matériel, en cas d'urgence.

Selon les analystes, le retrait des soldats sud-africains du Darfour peut effectivement permettre de lever la pression financière à court terme, sauf si de nouvelles opérations extérieures sont nécessaires sur le continent.