Burundi: découverte d'une fosse commune à Bujumbura

Des hommes près du corps de l'une des six personnes tuées le 1er juillet 2015, dans le quartier de Mutakura, à Bujumbura.
© AFP PHOTO / MARCO LONGARI

Les restes de 3 corps - ensevelis dans des sacs - ont été exhumés. Ils ont été découverts dans une parcelle inhabitée du quartier de Mutakura, quartier contestataire du nord-ouest de la capitale burundaise. La fosse aurait une profondeur d'environ 12 mètres, selon le maire de Bujumbura.

« Sur information de la population, nous avons trouvé aujourd'hui à la 9e avenue de Mutakura une fosse commune, où nous avons déjà découvert trois corps ensevelis dans des sacs », a déclaré Freddy Mbonimpa

D'après Freddy Mbonimpa, ce sont les opposants au régime Nkurunziza qui seraient à l'origine du massacre. Le maire explique que la police a été informée de l'existence de cette fosse commune par des jeunes opposants qui se sont rendus aux autorités il y a une semaine et demie.

Par ailleurs, deux hommes ont été arrêtés aujourd'hui. L'un à Mutakura, l'autre à Kinama, tous les deux vendeurs de charbons. L'un a avoué avoir enseveli plusieurs corps dans cette fosse. Il a affirmé qu'il y avait une trentaine de corps en tout, a indiqué Freddy Mbonimpa. De nouvelles fouilles doivent avoir lieu ce mardi.

En janvier, l'organisation Amnesty International a déjà présenté des documents montrant l'existence de fosses communes. La découverte de ce lundi 29 février intervient alors que des experts indépendants de l'ONU arrivent demain à Bujumbura. Ils doivent enquêter sur les nombreuses violations des droits de l'homme commises depuis le début de la crise politique au Burundi.