Sénégal: rassemblement de partisans du «oui» au référendum à Dakar

Le référendum sur la réforme constitutionnelle proposée par le président Macky Sall est prévu pour le 20 mars (photo d'illustration).
© LOIC VENANCE / AFP

Le parti au pouvoir l'Alliance pour la République (APR) mobilise ses troupes en vue du référendum sur la Constitution du 20 mars prochain. Les leaders APR du département de Dakar ont été conviés dimanche à un grand rassemblement, le premier de cette ampleur depuis l'annonce de la date du référendum. Les militants du parti ont été appelés à sensibiliser dans leurs différents quartiers et à communiquer avec la population afin que le oui l'emporte lors du scrutin. Ce week-end, les leaders du Front du «non» ont également annoncé la mise en place d'une campagne d'information dans l'ensemble du pays.

L'Alliance pour la République avait annoncé une mobilisation pour sensibiliser les Sénégalais aux enjeux du référendum. S'il a bien été question du scrutin du 20 mars, le meeting de dimanche s'est cependant déroulé devant un public déjà acquis à la cause.

Des sympathisants invités à se mobiliser en faveur de «oui» à la réforme constitutionnelle en faisant notamment du porte à porte dans les quartiers. Dans la foule, le message semble être passé : « On va sensibiliser les Sénégalais ! On va faire du porte-à-porte ! »

Adama Diop est également membre de l'APR. Il a intégré le tout nouveau réseau des « ambassadeurs du oui ». Un groupe qui se dit prêt à sillonner l'ensemble du territoire afin de convaincre les Sénégalais. « Ça consiste à aller dans tous les lieux où les gens se regroupent pour leur faire part du projet, qui ne se limite pas seulement à une réduction de mandat ! »

Les partisans du « non » accusent le président Macky Sall de ne pas avoir respecté sa promesse de réduire son propre mandat de 7 à 5 ans. Pour la mouvance présidentielle la réforme renforcera la démocratie et non les pouvoirs du président. Seydou Gueye, porte-parole de l'Alliance pour la République : « Il est important, dans le contexte actuel, de regrouper toutes les forces, de les mobiliser afin de partager avec elles les 15 propositions, qui sont des propositions innovantes. »

De leur côté, les partisans du « non » au référendum annoncent qu'ils vont, eux aussi, débuter une campagne de sensibilisation avec des visites de proximité, des caravanes d'information et des rencontres avec les leaders d'opinion dans l'ensemble du pays.