Somalie: les shebabs revendiquent un double attentat meurtrier à Baidoa

La double attaque des shebabs, survenue à Baidoa dimanche 28 février 2016, a été particulièrement dévastatrice. Les toits et les voitures alentour ont été dévastés par l'explosion des deux bombes.
© AFP

Au moins 30 civils ont perdu la vie dans un double attentat, dimanche 28 février à Baidoa, en Somalie. On dénombre également 61 blessés dont 15 graves, selon le gouverneur de la province de Bay, Abdurashid Abdulahi. L'attaque a été revendiquée par les shebabs.

L'attentat de Baidoa, capitale régionale située à environ 200 km au nord-ouest de Mogadiscio, s'est déroulé en deux temps. Une voiture piégée a explosé devant un restaurant populaire, dans un quartier densément peuplé de la ville, avant qu'un kamikaze ne se fasse exploser au milieu des gens qui fuyaient les lieux.

Les explosions ont été particulièrement violentes. Elles ont endommagé les toits des immeubles avoisinants, pulvérisé les voitures alentours, et dispersé des corps, des tables et des chaises dans toute la rue.

Les shebabs somaliens, groupe affilié à al-Qaïda, ont revendiqué l'attaque. « Les moudjahidines ont mené à bien deux grosses explosions à Baidoa, visant des restaurants où étaient réunis des membres de l'administration apostate du sud-ouest. Plusieurs soldats et officiels ont été tués », ont-ils indiqué par communiqué.

Il s'agit du deuxième attentat mené par al-Shebab en l'espace de 48 heures. Vendredi soir, le groupe islamiste avait attaqué un hôtel et un jardin public de la capitale somalienne, faisant au moins 14 morts.

L'administration régionale de Baidoa est protégée par les troupes de la force de l'Union africaine en Somalie. Le chef de l'Amisom, Francisco Caetano Madeira, s'est dit « attristé par la perte de vies innocentes dans des actes de terreur perpétrés par des individus sans pitié, qui n'ont aucune considération pour la vie humaine ».