Musik Bi: la plateforme de téléchargement de musique 100% Sénégal

Site internet de MusikBi.
© Capture d'écran

Au Sénégal, Musik Bi vient de naître. Cette plateforme de téléchargement de musique est la toute première sur le continent à s’adapter au marché local, car la musique y est accessible via le téléphone portable. Objectif annoncé : permettre aux artistes sénégalais de toucher les revenus de leur art.

Avec notre correspondant à Dakar, Guillaume Thibault

Près de 188 artistes, dont le chanteur Mao Sidibe, ont signé avec cette petite structure qui n’a pas peur des majors de la diffusion musicale. Une équipe 100% sénégalaise dirigée par Mustafa Diop, partie d’un constat évident : « Vous savez tous qu’il y a du piratage. Il y en a énormément. »

Tout l’intérêt du site Musik Bi est de s’affranchir de la carte bleue, moyen de paiement encore peu utilisé sur le continent. Ici, la musique s’achète avec le crédit de son téléphone : « Ce qui constitue sa spécificité réelle, importante, c’est le fait qu’on puisse télécharger à partir de son portable, et vous payez directement avec le crédit de votre téléphone. »

Les célèbres Frères Guissé ont eux aussi adhéré au projet. Le site, très simple, permet de trouver facilement le nom d’un artiste, d’une chanson, comme celles d’Amadou Barry, alias Doug E. Tee : « On se plaint souvent que la musique ne marche plus parce qu’il n’y a plus de concert, qu’il n’y a pas de réseaux de distribution. Donc merci et ensemble, j’espère qu’on sera plus forts et qu’on ira plus loin. »

De 300 à 500 francs CFA (0,45 euro à 0,76 euro) la chanson. Le prix est correct. Problème, les opérateurs téléphoniques prennent entre 30 et 40 % de ce montant. Les artistes touchent 60 % de la somme restante, le combat pour qu’ils vivent de leur musique est donc loin d’être terminé. Pour ce jeune homme présent à la conférence de presse, les opérateurs mobiles ne jouent pas le jeu : « Je ne vais pas donner mon argent à ces opérateurs-là. Je leur donne déjà assez d’argent. »

Pour vivre, Musik Bi a en tout cas besoin de 3 000 téléchargements par mois.