Présidentielle au Tchad: clôture des dépôts de candidatures

Le président du Tchad Idriss Déby Itno à Ndjamena, le 22 novembre 2014.
© MIGUEL MEDINA / AFP

Au Tchad, le dépôt des candidatures à la présidentielle s’est terminé lundi 29 février à minuit. En tout, 23 leaders politiques ont déposé leurs dossiers de candidature. Présentation des candidats à l’élection présidentielle.

Ngarledji Yorongar, le député fédéraliste est le dernier à avoir déposé sa candidature à 20h. D’habitude, l’opposant arrive à la dernière heure, accompagné d’un huissier pour s’assurer que les bureaux du Conseil constitutionnel sont ouverts.

Le chef de l’Etat, Idriss Déby Itno, lui, a déposé sa candidature depuis dix jours. Les principaux leaders de l’opposition ont aussi déposé leurs dossiers : le chef de file de l’opposition, Saleh Kebzabo, l’ancien Premier ministre, Joseph Djimrangar Dadnadji, passé depuis à l’opposition ou encore Mahamat Ahmat Alhabo, candidat du PLD, le parti que dirigeait Ibni Oumar Mahamat Saleh, l’opposant disparu en 2008.

Quatre femmes ont également déposé des dossiers. Mais déjà, deux ont été invalidés par le Conseil constitutionnel qui dispose de cinq jours pour répondre à chaque candidat.

Lundi soir, le Conseil constitutionnel a tenu à préciser que ne sont considérés comme candidats que les leaders politiques ayant effectivement déposé un dossier. Ce qui n’est pas le cas, par exemple, de l’ancien ministre Tidjani Thiam, qui annonce son retrait alors que son dossier n’est jamais arrivé au greffe du conseil.