Republier
Mali

Mali: disparition de primes destinées aux militaires

Des soldats maliens à bord d'un véhicule militaire sur la base française de Gao, en décembre 2013.
© AFP PHOTO / JOEL SAGET

Au Mali, la hiérarchie militaire est décidée à sévir. Des primes destinées aux hommes de troupe ont mystérieusement disparu. Le montant s’élève au moins à 700 millions de francs CFA (plus d’un million d’euros), selon des informations de la presse malienne qui n’ont pas été démenties. Des soupçons pèsent sur des officiers et l'affaire fait grand bruit à Bamako.

Officiellement pour le moment, il n’y a pas de déclaration, mais en privé, de hauts responsables de l’Etat malien évoquent leur gêne, voire leur colère. « Ces faits sont inacceptables », explique notre interlocuteur. Il ajoute : « Toute la lumière sera faite et personne ne sera protégé ».

En mission sur le terrain, de nombreux militaires maliens n’avaient pas perçu leurs primes et une liste fictive de bénéficiaires de primes a été établie. L’argent sorti a pris d’autres directions. Une enquête déclenchée a permis de constater qu’une faramineuse somme d’argent a disparu. Plusieurs hommes en uniforme, dont des officiers, sont aux arrêts ou ne sont plus libres de leurs mouvements.

La presse malienne trempe la plume dans du vitriol pour parler du sujet. L’objectif des autorités est de tout faire pour que cette affaire ne sape pas le moral des troupes au moment où elles se relèvent, après avoir connu dans un récent passé des difficultés face aux groupes armés du Nord.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.