Ban Ki-moon en visite au Burkina Faso pour saluer la transition démocratique

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, a effectué sa troisième visite officielle au Burkina Faso, début mars 2016.
© REUTERS/Denis Balibouse

Ban Ki-moon, est arrivé ce mercredi 2 mars dans l'après-midi à Ouagadougou. Le secrétaire général des Nations unies a dîné avec le gouvernement burkinabè. Pour cette troisième visite au Burkina Faso, Ban Ki-moon est venu féliciter les Burkinabè pour la gestion réussie de la transition, qui s'est achevée par les élections dont les résultats ont été acceptés par tous les acteurs.

Ban Ki-moon est venu à Ouagadougou pour féliciter le peuple burkinabè et apporter son soutien à ce pays à une étape cruciale de son histoire, selon ses mots. « J'ai conscience que le Burkina Faso revient de loin, ayant traversé tellement d'épreuves depuis l'insurrection d'octobre 2014, a-t-il salué. Je vous confie ma grande admiration pour le courage du peuple burkinabè. Je suis ici pour vous assurer de l'engagement des Nations unies à vos côtés. »

Roch Marc Christian Kaboré a non seulement rassuré Ban Ki-moon sur la suite du processus en cours au Burkina Faso. Mais il a également sollicité le soutien des Nations unies.

« Le 26 septembre dernier, les dirigeants du monde ont adopté un nouveau programme de développement durable pour les 15 prochaines années, a rappelé le président burkinabè. Mon pays fonde l'espoir que l'engagement de la communauté internationale autour de ce nouveau programme de développement interpellera les Etats membres à plus de détermination pour faire des objectifs du millénaire pour le développement une réalité porteuse de paix et de prospérité. »

Ban Ki-Moon a souligné que la famille des Nations unies sera aux côtés du gouvernement burkinabè aussi longtemps que celui-ci engagera les réformes les plus attendues. Il doit maintenant s'entretenir avec le président Kaboré et plusieurs autres personnalités politiques avant de visiter quelques réalisations socio-économiques, avant de quitter Ouagadougou ce jeudi après-midi.