Tunisie: 5 hommes armés abattus par des militaires près de la frontière libyenne

Cinq personnes ont été tuées dans l'accrochage qui a eu lieu près de la ville de Ben Guerdane, non loin de la frontière avec la Libye.
© AFP PHOTO/ABDERRAZEK KHLIFI

Des tirs ont été échangés entre les forces de sécurité tunisiennes et des hommes armés, ce mercredi 2 mars. L'accrochage a eu lieu dans le sud-est du pays, près de la frontière avec la Libye. Cinq personnes, présentées par les autorités comme des terroristes, ont été tuées. Plusieurs affrontements entre les forces de sécurité et des combattants armés ont eu lieu ces dernières semaines.

Cette fois-ci, l'accrochage a eu lieu près de la ville de Ben Guerdane, située à une trentaine de kilomètres du principal poste frontière entre la Tunisie et la Libye. Selon le ministère de l'Intérieur et le ministère de la Défense, 5 hommes se sont retranchés dans une maison. Ils ont été tués lors de l'assaut des forces armées.

L'attaque a fait un blessé parmi les militaires. Selon le ministère de l'Intérieur, un habitant de la région est aussi mort des suites d'une blessure par balle.

Ce mercredi, le même ministère annonçait déjà avoir abattu quatre hommes armés dans le centre du pays. Plusieurs autres jihadistes présumés ont aussi été tués dans différentes régions le mois dernier.

→ Lire aussi : Libye: la nouvelle guerre qui ne dit pas son nom

D'autre part, il y a moins de deux semaines, une frappe américaine a touché un camp d'entraînement du groupe Etat islamique à Sabratha, en Libye. Washington disait viser un Tunisien soupçonné d'avoir participé à l'organisation des attentats de Sousse et au musée du Bardo l'an dernier.

La Tunisie a inauguré début février les 200 premiers kilomètres d'une digue de sable à la frontière tuniso-libyenne. L'objectif affiché était d'empêcher l'arrivée illégale de jihadistes et d'armes depuis la Libye.