Republier
Niger

Présidentielle au Niger: l’opposition demande la libération d’Hama Amadou

Hama Amadou, l'ancien président de l'Assemblée nationale au Niger, ici en novembre 2013.
© ISSOUF SANOGO / AFP

Une question se pose toujours au Niger à deux semaines du second tour de la présidentielle : Hama Amadou pourra-t-il mener campagne ? L'ancien allié de Mahamadou Issoufou, désormais opposant, est toujours emprisonné pour sa présumée implication dans un trafic de bébés. Cette semaine, l'opposition a demandé sa libération. Une liberté provisoire qui ne peut être accordée que par la Cour d'appel de Niamey dont la prochaine session aura lieu le 14 mars.

Dans toutes les situations, Hama Amadou ne pourra pas être libéré avant le 20 mars, date du second tour.
Ousseïni Salatou
04-03-2016 - Par Jean-Jacques Louarn

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.