La prière pro-dialogue à Kinshasa perturbée par la pluie

Un culte religieux œcuménique se tient au stade des Martyrs de Kinshasa, le 5 mars 2016.
© RFI/Kamanda Wa Kamanda Muzembe

A Kinshasa, la pluie a perturbé, samedi 5 mars, un culte religieux œcuménique destiné à soutenir l'organisation du dialogue politique initié par le président Joseph Kabila. Dès son commencement au stade des Martyrs, la réunion a été interrompue par la pluie, s'en est suivi l'interruption de la fourniture électrique. Protestants, Eglises du réveil, kimbanguistes, musulmans, tous étaient présents. Seuls les catholiques n’ont pas répondu au rendez-vous.

Les chefs religieux sont arrivés au stade des Martyrs dans une procession, avec à leur tête Monseigneur Marini Bodho, représentant légal de l’Eglise du Christ au Congo. A la tribune, la mère et certains collaborateurs du chef de l’Etat ont pris place. Juste le temps de s’installer et de commencer le culte, la pluie s’est invitée. La fourniture électrique a été interrompue. Résultat : le micro coupé et la fanfare kimbanguiste a alors pris le relais.

Le pays regorge beaucoup d’intellectuels, de ressources naturelles et de potentialités, mais on n’arrive jamais à se réconcilier, à rétablir une paix durable
Monseigneur Milenge Mwenelwata
06-03-2016

Marches annulées en province

Dans ces conditions, les officiants ont dit leur prière pour dédier la République démocratique du Congo à l’« Eternel Dieu Tout Puissant ». 

En province, cependant, les marches prévues ont été annulées à la demande de l’autorité du pays, a confirmé la maire de la ville de Kolwezi.

De son côté, l'Eglise catholique avait décliné l'invitation à participer à cette manifestation.